samedi 4 juin 2016

Communiqué : Rassemblement contre la fermeture du collège de Granges-sur-Vologne

Ce Jeudi 2 juin 2016, nous avons rejoint le rassemblement devant le collège de la commune de Granges-sur -Vologne, afin de soutenir les enseignants, élèves, parents et habitants, opposés à la fermeture du collège.

Ce fut l'occasion d'échanger avec des habitants de la commune ainsi qu’avec deux élus socialistes.

La mobilisation et l'organisation de ce rassemblement étaient parfaites. Les interventions des élèves et des membres du personnel combatives et remplies d’émotions sincères.

En revanche, Guy MARTINACHE, maire UMP de Granges sur Vologne et Conseiller Départemental du canton a tenu une position pour le moins contradictoire et dépourvue de prise de responsabilités.

Ce Conseiller Départemental qui a voté pour la fermeture du collège comme l’ensemble des 34 Conseillers Départementaux, de gauche comme de droite, demande aujourd’hui à ses habitants de se mobiliser !

Quel culot et quelle insulte de la part de cet élu, fossoyeur d’un collège qui maintenait une activité dans cette vallée, et qui par son vote absurde et scélérat va déplacer nos collégiens vers d’autres lieux créant ainsi de multiples désagréments aux familles en terme d’organisation et de transport.

Indigne également, l’attitude de cette Conseillère Municipale qui à deux reprises s'est attaqué à notre présence et au Front National, nous accusant de récupération politique. L’intelligence des participants à cette manifestation de soutien, qu’ils soient parents, élèves, enseignants, syndicalistes ou élus a permis que cette diatribe malvenue ne trouve aucun écho car ce n’était ni le lieu ni le moment, ce que tout le monde avait bien compris.

Le soutien à ce collège et à toutes celles et ceux qui y sont liés reste notre priorité. Face à cette situation, Monsieur Martinache n’a aucune légitimité car on ne peut pas être victime et complice à la fois. Nos territoires ont besoin de services publics, un collège qui ferme c’est un drame pour nos territoires ruraux.

Le Front National, conscient que les territoires oubliés de la République méritent mieux que ce à quoi ils sont soumis, mettra toute son énergie pour la défense de cette ruralité et de ses services publics face à la politique de métropolisation et autres regroupements qui tuent les identités de nos villages.


Gilles LAURENT
Responsable FN du canton de GERARDMER.

Thomas BEASAIN
Responsable FN de la commune de GERARDMER.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire