samedi 6 février 2016

Suite à la 2nde plénière au Conseil Régional, le groupe Les Patriotes-FN communique :

Une 2ème session très active pour les élus patriotes d'Alsace, Champagne-Ardenne et Lorraine afin de faire avancer nos propositions et nos engagements de campagne dans cette région :
Florian Philippot a donné le ton en évoquant l'impréparation de cette plénière et la désorganisation des équipes de Philippe Richert (dossiers envoyés hors-délai, convocation à la dernière minute), tout en rappelant à Anne-Pernelle Richardot (PS) qu'elle avait promis pendant la campagne de démissionner si elle était élue pour ne pas siéger avec Jean-Pierre Masseret. Elle était bien présente, a gardé iPhone et tablette et touchera ses indemnités, tout comme Julien Vaillant (PS).
Jordan Grosse Cruciani (Vosges) a défendu un amendement pour traduire en langue des signes les séances du Conseil régional afin que les personnes sourdes et malentendantes puissent suivre nos débats : adopté à l'unanimité !
Malheureusement notre proposition pour faire vivre la démocratie locale en inscrivant une interpellation populaire (10 000 personnes de plus de 16 ans auraient ainsi pu saisir l'assemblée régionale sur un sujet particulier) a été rejetée par l'UMPS.
Florian Philippot a porté un amendement fixant pour principe que la Présidence de la Commission des Finances revienne aux 46 élus patriotes (et non aux 19 élus PS), conformément à une tradition républicaine désormais bien ancrée : refusé en bloc !
Kévin Pfeffer (Moselle) a défendu un amendement pour exiger plus de transparence pour le remboursement des frais de mission des élus : rejeté par l'UMPS.
David Masson-Weyl (Meurthe-et-Moselle) a proposé au nom du groupe un amendement pour réduire sensiblement la rémunération des membres du Ceser par souci d'économies. Cet amendement sera examiné ultérieurement.
Notre engagement pendant la campagne électorale visant à réduire les indemnités des élus a finalement été repris par la majorité, qui a mis aux voix une réduction de 20% ; réduction que nous avons votée et qui a été adoptée.
Les élus patriotes ont par ailleurs rendu - conformément à leur engagement - les 46 iPhone à Philippe Richert, sous les huées des élus UMP-UDI-MoDem-PS, qui sont restés assis sur leurs sièges et ont gardé les téléphones.
Dans l'après-midi, Françoise Grolet (Moselle) et Pascal Erre (Marne) ont souligné l'insuffisance des propositions de l'exécutif régional pour relancer l'économie de la région et ont présenté nos propositions, notamment en exigeant un infléchissement de la politique économique en faveur des TPE/PME.
Lors de l'examen du pseudo-Pacte pour la ruralité, Dominique Bilde(Meurthe-et-Moselle) a demandé un bilan des fonds européens reçus et a questionné l'exécutif sur la stratégie qu'il entendait suivre pour la filière "bois". Thomas Laval (Marne) a relevé les nombreux copier-coller Wikipédia et du site de la Commission européenne dans le rapport de la majorité, tout en réclamant une vraie ambition pour nos territoires ruraux.
Hombeline du PARC (Bas-Rhin) a clos cette journée en rappelant que F.Philippot avait lancé pendant la campagne une grande consultation populaire pour déterminer le nom de la région et a demandé à ce que la proposition qui a réuni le plus de suffrages soit conservée, à savoir "Alsace Champagne-Ardenne Lorraine".
Les élus patriotes d'ACAL continueront de porter leurs propositions dans cette région les 8 et 9 février prochains, lors des commissions thématiques !
Les élus du Groupe ACAL Les Patriotes-Front National

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire