dimanche 18 janvier 2015

Cérémonie des Voeux de Neufchateau : Libre-propos de Sébastien Brédard

Cérémonie des vœux de Neufchâteau : l’UMPS dans sa splendeur !

J’ai été invité en ma qualité de commerçant d’un des nombreux commerces de la ville de Neufchâteau, et cette cérémonie des vœux qui vient de se dérouler en ce vendredi 16 janvier 2015 à l’Espace culturel François Mitterrand de Neufchâteau n’a pas fait exception à la règle, que l’U.M.P. et le P.S. n’étaient qu’un seul et même parti, à savoir l’U.M.P.S.

Nous avons eu droit tout d’abord au discours du maire U.M.P. Monsieur Simon Leclerc. Autant j’apprécie votre optimisme, en continuant d’investir pour des travaux utiles pour la commune (Maison de retraite, futur cinéma trois salles, etc.) (il faudrait néanmoins faire appel pour cela à des entreprises locales, et qui n’emploient pas des salariés détachés ou au noir, mais ça c’est moins sûr), autant je déteste que vous ayez eu recours dans votre discours sur les futures élections.

Je vous cite (morceaux choisis) : « Les électeurs basculent vers un vote contestataire avec les prévisions pessimistes en basculant vers les extrêmes » ou « on sait où cela nous a mené dans le passé » ou « ceux qui n’ont pas honoré l’histoire de France ».
Je me permettrai de vous répondre que le vote Front National n’est plus un vote contestataire. Les élections européennes ont propulsé le Front National comme premier parti de France avec 31% sur la région Est, avec un score honorable de 24.35% sur Neufchâteau notamment. Mais le Front National est devenu un vote d’adhésion, en atteste le record d’adhérents notamment. De plus, qu’est ce qui vous permet de raconter devant l’assistance plus ou moins nombreuse « on sait où cela nous a mené dans le passé » ou « ceux qui n’ont pas honoré l’histoire de France ». De quelle histoire parlez-vous ? Les français ne sont pas dupes et le prouveront aux prochaines élections à force de telles sornettes.

Nous avons eu droit ensuite au discours du député P.S. Christian Franqueville, qui lui a osé parler « de baisse de charges des entreprises ». Mais que se passe-t-il depuis des mois voire des années ? Augmentation des charges substantielles des entreprises, R.S.I., C.S.G. et j’en passe. Je côtoie de nombreux client qui se demandent comment ils vont pouvoir continuer avec un tel matraquage fiscal. Il serait plus que temps de rétablir une fiscalité convenable à nos entreprises.

Ensuite, vous avez commencez votre phrase par « La situation actuelle est facile ! » avant de vous reprendre après un silence par « n’est pas facile ». J’ai cru l’espace d’un instant qu’on ne vivait pas dans la même planète ! Vous avez évoqué le bois dont vous faites partie depuis peu d’une commission parlementaire. Vous avez évoqué que la France exportait le bois par grume et que du coup la balance commerciale était négative. En France, nous sommes réellement incapables de travailler le bois après l’abattage au lieu de l’exporter avec des coûts de transport et du carburant consommé inutilement ? De nombreuses entreprises françaises n’attendent que cela de travailler le bois, le traiter. Nos entreprises spécialisées dans le meuble du secteur ne demandent que cela, mais encore faudrait-il être à l’écoute.
 
Enfin, avec votre homologue U.M.P., vous avez parlé des tragiques évènements de la semaine passée, les attentats par ces islamistes, et en osmose, vous avez appelé à la « tolérance ». Mais comment peut-on être tolérant après de tels actes ? Une des victimes serait un de vos proches, vous seriez tolérant ? Je ne pense pas.
 
Toujours est-il que les français sauront faire le bon choix aux prochaines élections , à savoir voter pour les listes Bleu Marine, qui elles seules se préoccupent des entreprises et des salariés français.
 
Sébastien Brédard
Responsable de la 4ème circonscription des Vosges

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire