mercredi 5 novembre 2014

Manifestation du Monde Agricole à Epinal : Le FN répond présent

 

Ce Mercredi 5 Novembre, une manifestation du monde agricole s'est déroulée à Epinal rassemblant plus de 400 tracteurs et des centaines d'agriculteurs, de ruraux et de personnes attachées à la défense des traditions Françaises.
 
Le Front National a tenu à témoigner son soutien par la présence de deux de ses élus Thaonnais et responsables départementaux : Jordan Grosse-Cruciani et Dominique Thomas.
 
Notre agriculture est plus que jamais un secteur stratégique pour notre indépendance nationale. Mais force est de constater que les agriculteurs et le monde rural dans son ensemble sont de moins en moins entendus par la classe politique qui reste sourde aux protestations et aux signaux de détresse.
 
La France a perdu progressivement toute la maîtrise de sa politique agricole au profit d'une Union Européenne mondialiste et ultralibérale qui impose normes et contrôles tatillons aux agriculteurs tout en ouvrant nos frontières aux produits de pays qui nous font une concurrence déloyale.
 
On promet depuis des années un changement de politique mais comme pour la PAC, on ne voit rien venir si ce n'est le pire : contraintes administratives de plus en plus lourdes, charges de productions intenables, mise en concurrence sauvage de nos agriculteurs avec des producteurs du monde entier, fait des quotas laitiers depuis 2008, chute des revenus des agriculteurs, retraites agricoles dérisoires ou encore l'impossibilité d'une priorité nationale pour les produits agricoles dans nos cantines par exemple.
 
C'est pourquoi il urgent de changer de politique et d'arrêter de subir les trahisons de l'UMPS et seuls Marine Le Pen et le Front National permettront un renouveau de l'agriculture Française.
 
Il faut dès à présent abandonner la PAC au profit d'une politique agricole nationale plus ambitieuse (PAF). Les agriculteurs veulent avant tout aussi vivre de leur production et il devient nécessaire d'imposer des prix de rachat raisonnables et faire face aux multinationales et aux centrales d'achat qui tirent les prix vers le bas à leur profit et non à celui des agriculteurs ou des consommateurs.
 
Nous engagerons aussi d'autres mesures telles qu'un programme d'aide à l'installation des jeunes agriculteurs, la priorité nationale aux productions agricoles Françaises pour les achats de l'administration publique, un fonds de revitalisation des zones rurales, des contrôles stricts au frontières avec des exigences environnementales ou sanitaires identiques aux nôtres ou encore la revalorisation urgente des retraites agricoles.
La lutte contre les futurs traités transatlantique et de libre échange (avec les USA ou le Canada) sera aussi une priorité car nous refusons de voir notre agriculture disparaître au profit d'une agriculture mondialisée sous perfusion d'OGM.

Enfin, nous allons lancer d'ici quelques temps un cercle de travail ouvert du FN Vosges sur la ruralité et l'agriculture à la demande d'adhérents. 

Jordan Grosse-Cruciani
Secrétaire Départemental du FN Vosges

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire