mardi 12 août 2014

Fermeture partielle du bureau de Poste de St Maurice sur Moselle

Fermeture partielle du bureau de Poste de St Maurice sur Moselle : Les responsables du démantèlement des services publics dans nos Communes rurales
 
En raison de la baisse perpétuelle du trafic courrier et de l’ouverture à la concurrence totale du marché du courrier dictée par l’Europe de Bruxelles, La Poste est obligée d’adapter son réseau et ses charges de personnel à travers des réorganisations afin de rester bénéficiaire.
 
Cependant, l’État qui détient à 100% le capital de La Poste, se désengage de plus en plus de cette société en réduisant drastiquement les aides qui lui sont versées. Alors même que La Poste est tenue de maintenir un réseau postal inégalement fréquenté et la distribution du courrier 6 jours sur 7 en raison du contrat d’entreprise qu’elle signe tous les 4 ans avec l’État, celui-ci ne compense qu’une partie infime des quatre missions de service public qu’elle confie au Groupe : service postal universel, aménagement du territoire, accessibilité bancaire et, transport et distribution de la presse.
L’État ne joue plus son rôle de régulation et de compensation, mais au contraire ferme écoles, tribunaux d’instance, gendarmerie, hôpitaux, bureaux de Poste, comme si nos espaces ruraux n’étaient plus dignes d’accueillir les services publics.
 
La disparition progressive des petits commerces et des bureaux de Poste constitue en particulier un traumatisme important dans le monde rural. La diminution des horaires d’ouverture des bureaux de Poste dans nos communes rurales qui entraine nécessairement la baisse de leur fréquentation et donc leur fermeture est inenvisageable compte tenu du rôle économique, pour l’attractivité de nos territoires, et social, auprès des personnes âgées et fragiles, que joue la présence Postale.
 
Le Front National défend depuis toujours une politique de redynamisation économique des territoires ruraux. Il faut que la vie sociale qui y existe encore soit maintenue et qu’une politique volontariste soit engagée par l’Etat pour accompagner les collectivités locales et notamment les petites communes dans le soutien à l’artisanat et au commerce de proximité.
 
Nous appelons donc les pouvoirs publics à la plus grande vigilance suite à l’annonce, lors du dernier Conseil Municipal, de la décision prise par La Poste de réduire drastiquement les horaires d’ouvertures du bureau de St Maurice sur Moselle qui passeraient de 27h30 à 12h45 par semaine.
 
Communiqué de presse dans le cadre de la campagne Sénatoriale par Dominique Thomas, SD adjoint et candidat FN aux Sénatoriales et un sympathisant
 
 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire