mercredi 11 décembre 2013

Le difficile métier de Sapeur-pompier

A l'heure où l'on vient de fêter leur sainte patronne, Sainte Barbe, les sapeurs pompiers volontaires ou professionnels sont confrontés à de multiples problèmes dans l'exercice de leur difficile mission.
 
En cinq ans, ce sont 571 centres de secours qui ont fermé leurs portes, ainsi qu'une diminution du recrutement de volontaires non compensée par des recrutements d'effectifs professionnels.
 
Encore un service public amené à disparaitre de l'espace rural et encore une promesse de François Hollande qui passe aux oubliettes. En effet ce dernier n'avait il pas promis un droit d'accès aux soins d'urgence en trente minutes maximum.
 
Mais au-delà de l'abandon des populations l'Etat ne cesse d'abandonner ses soldats du feu de plus en plus confrontés à des faits de délinquance de plus en plus graves.
 
Les pompiers ont subi 1200 agressions de toute nature durant l'année précédente, près de trois par jour. Les dégradations subies par les véhicules sont de 475, plus d'une par jour.
 
Entre 2007 et 2012, les faits d'agressions à l'encontre de nos pompiers ont augmenté de 35%.
 
Notre département n'est hélas pas en reste, en 2012 les Vosges enregistrent 4 agressions déclarées ayant entrainé 14 jours d'arrêt de travail.
 
Face à ces lâches agressions envers des personnes dont la mission est de sauver des vies, et qui sont agressées par des parasites uniquement parce qu'elles symbolisent l'Etat républicain, le Front National propose d'aggraver les peines pour les personnes coupables de violences verbales ou physiques contre un représentant de l'autorité ou de l'Etat.
 
Nous resterons également très vigilants sur la préservation du statut des sapeurs pompiers dans le cadre des directives européennes devant entrer en vigueur au premier janvier prochain.
 
Le corps des sapeurs pompiers est aimé de la population, chacune de leur sortie publique est suivie avec admiration et respect, il serait souhaitable que l'Etat témoigne un peu plus de reconnaissance à leur égard, car à l'heure où l'on distribue les Légion d'Honneur uniquement par clientélisme au monde du spectacle et de la culture, en cinq ans sur un effectif moyen de 200 000 hommes et femmes, seul un pompier à reçu cette distinction qui serait enfin attribuée à sa juste valeur.
 
Dominique Thomas
Secrétaire Départemental Adjoint
Responsable Communication et Formation
 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire