mardi 10 décembre 2013

Droit de Réponse à Libération : "Ne dites pas à sa famille que G Lefort est ..."

 
Ne dites pas à sa famille que Gérard Lefort est journaliste à Libé, ils le croient pigiste à Modes et Travaux…
 
La "bobocratie" parisienne incarnée par Gérard Lefort, directeur du service culture à Libé, manifeste une fois de plus son mépris à l'égard des "ploucs" de province tels qu'ils nous imaginent et qu'ils méprisent tant.
 
Dans un remake de seconde zone des "Experts à Paris",  Gérard Lefort décortique en psychologue de bazar des personnes aperçues sur une photo parue dans Libé. Effectivement, avant toute chose ces personnes ne peuvent être que mauvaises car comme il l'affirme dans son billet de mauvaise humeur, ils sont "l'image du Front National, gros, vieux, moches, baveux de racisme et écumants de croix gammées".
 
De plus comble de son malheur, "ils ressemblent à la France des français" ! Quel choc pour vous de découvrir au travers d'une photo des citoyens qui ne ressemblent pas à ceux que vous croisez dans les luxueux établissements de Paris de Cannes ou d'ailleurs.
 
Votre consœur, Charlotte Rotman, en véritable journaliste méritant sa carte de presse, a pris soin de venir partager une journée avec nous pour se faire une idée de qui nous sommes, nous n'attendions aucune complaisance de sa part et l'avons reçue en toute simplicité et sincérité.
 
Nous aurions aimé qu'avant de se défouler sur une photo, vous ayez aussi eu ce courage journalistique, vous savez pour venir chez les "ploucs", il y a des routes, à deux fois deux voies même, des trains avec des vrais wagons climatisés, certes vous n'aurez pas le confort des palaces auxquels vous êtes habitué, mais nous avons tout de même l'eau courante et les toilettes dans les maisons.
 
Vous faites peut-être rire dans les salons parisiens au beau milieu des "bobos", mais la vraie vie, elle est ici en province dans des villes comme Thaon les Vosges où plus de la moitié de la population vit avec des minimas sociaux, confrontée à la peur du lendemain, ce qui est bien lointain de vos priorités. Si vous en avez le courage, venez nous vous recevrons et promis on mettra nos habits du dimanche, puisque vous êtes tellement attaché à la mode vestimentaire.
 
Au fait si elle vous intéresse l'Alfa Roméo que vous avez vu dans le garage est à vendre aux environs de 4000 euros car son propriétaire est chômeur en fin de droits et doit s'en séparer pour gagner un petit pécule pour faire vivre sa famille. Vous voyez c'est aussi cela la vraie vie !
 
Par Dominique Thomas,
 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire