lundi 25 novembre 2013

Le service public en mode euromondialiste

Un gentil panneau, dans le bureau de La Poste : « Gagnez du temps en utilisant les automates dans l’'espace libre-service »…
Les termes employés sont magiques :  : "libre", "espace", "gagner du temps"...
C'’est vraiment gentil de nous faire gagner du temps.
 
Mais cette proposition bien enrobée masque bien entendu un objectif : faire bosser l'’usager permet en effet de supprimer des postes à la Poste, et donc de faire des économies. Et donc du profit.
 
Sacro-sainte rentabilité oblige, les élites de La Poste ont trouvé cette belle idée : envoyer dare-dare l'’usager vers ces automates.
Ils ont même décidé de faire un double bénef : en employant moins de monde au guichet, on baisse les charges salariales et zou, dans le même temps, on augmente les tarifs pour l’'usager : affranchissement, numéros surtaxés ... (d’'ailleurs, ne nous préparerait-on pas l’'utilisation de cartons d'’envoi, obligatoires et …payants : exit alors, votre bel emballage perso !)
 
Et il y en a des automates à « votre service » :
 
-         automate d'’affranchissement : l'’écran, on ne le voit pas trop, à cause de votre vue qui baisse, des reflets… et parfois pas d'’écran du tout, pour cause de panne.
 
-         automate de gestion de compte : il ne faut surtout plus encombrer le guichet avec votre satané chèque. Ressortez vos lunettes-loupes, lisez bien les instructions du style « Fais pas ci, fais pas ça » et cela, sur 10 paragraphes peu visibles … remarquez, ils sont sympas, il y a quand même un stylo
 
-         vous avez même un automate monnayeur, pour se servir des autres automates
 
A quand un automate distributeur de claques, si vous vous êtes trompés ?
Ah non ! j’'oubliais, pas besoin : on augmente le prix du timbre… voilà une baffe qu’'elle est bonne, et plus simple à mettre en oeuvre.
 
Alors, vous êtes là planté devant votre nouvel amant, l’'automate, et vous voyez que, sur les 3 guichets, un seul est ouvert ; les autres, chaise vide, ont une petite affichette : « Guichet momentanément fermé »
 
Les agents qui officient au guichet sont très sympathiques, ce sont des gens comme vous et moi, des Français, qui font ce qu'’ils peuvent.
Il y a, de temps en temps, une personne, se voulant fort disponible, qui se présente souriante, directement à vous pour vous orienter… vers l'’automate adéquat.
On sent qu’'elle est gênée cette personne, que vous connaissez sans doute, de surcroît.
 
Après vous être « automatisée », vous retournez vers elle, la personne disponible, mais, là, vous passez devant les autres alors ? Et les autres qui attendent depuis longtemps, vous regardent, et tout le monde se regarde.
Tout le monde s’'interroge sur une situation quasi-surréaliste : quelques sourires d’'incompréhension s'’échangent, une drôle d’ambiance, quoi.
 
Cela se confirme : le mondialisme, c'’est un peu le monde à l’'envers.
 
Non : la normale, la logique, la cohérence, le bon sens, commandent de vous présenter normalement au guichet et la personne au guichet fait normalement le travail attendu d'’elle : elle affranchit, rédige les documents, encaisse les chèques. 
Car vous payez pour cela.
 
Mais quelque chose nous dit que le retour aux fondamentaux d’'un service public digne de ce nom, de qualité, à la française, c’'est pour bientôt.
 
Jean-Bernard Fleck
Responsable de la riposte internet
Médecin Généraliste
 
 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire