mardi 5 novembre 2013

Fin d'activité pour l'entreprise Gerbois à Saulxures

Communiqué de Presse 05/11/13
 
L'information est tombée il y a quelques jours : l'entreprise Gerbois, spécialisée dans l'emballage en bois, n'a pas trouvé de repreneur et 36 salariés vont devoir être licenciés.
Ce sont pas les premiers licenciements puisque 9 personnes avaient été licenciés en 2009, 9 autres en 2012 suivit de 20 autres en Mai de la même année. Depuis cette date, l'entreprise a du déposer le bilan.
 
Ce résultat n'est que la conséquence des politiques menées depuis des années par les dirigeants de l'UMPS laissant la porte ouverte à une concurrence déloyale imposée par Bruxelles.
 
D'autre part, le rachat de l'entreprise par Patrick Durand-Smet, également racheteur de la corderie Bihr à Uriménil, qui n'a réalisé aucuns investissements et apporté aucun contrats, n'a pas contribué à la sauvegarde du site.
 
De plus, l'entreprise étant directement liée à la conjoncture automobile et notamment PSA, l'embargo sur l'Iran, un des principaux marchés pour la société, a touché directement l'entreprise vosgienne. Ce résultat n'est que le fait de la soumission de PSA mais aussi de Renault au lobby militaro-industriel américain qui a fait pression sur nos constructeurs automobiles pour se retirer du marché iranien sous couvert de défense de la démocratie alors qu'il s'agit plutôt d'une manière pour les Etats-Unis de mettre en difficulté ses concurrents.
 
La Gauche et la droite, par leur politique mondialiste, sont directement responsables de la destruction de notre économie et incapables d'y remédier. Il est urgent de rompre avec cet ultralibéralisme; c'est pourquoi seul le Front National et Marine Le Pen proposent la mise en place d'un protectionnisme intelligent ainsi qu'une véritable politique de réindustrialisation qui passe par le refus de cet euro fort.
 
Jordan Grosse-Cruciani
Secrétaire Départemental du FN Vosges
 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire