dimanche 8 septembre 2013

La France dégringole au 23è rang de la compétitivité internationale : le responsable, ce n'est pas « la crise », ce sont ceux qui nous gouvernent depuis 30 ans


La France se classe 23è et perd deux places dans le classement annuel des pays les plus compétitifs établi par le Forum économique mondial de Davos.
 
15è en 2010
18è en 2011
21è en 2012
23è en 2013
 
Impôts et réglementations : le mal français
 
Le rapport fustige la lourdeur de l'imposition comme un handicap à la compétitivité du pays.
La France est au 134è rang !
 
Et les normes et la lourdeur des réglementations qui agacent tant les patrons de PME sont dénoncées.
 
« La crise » si souvent prétextée par nos gouvernants ne tient donc pas, car la crise frappe tous les pays.
 
Il y a donc bien une spécificité française : l’'incompétence tous azimuts des gouvernants et leur propension à dégainer impôts, taxes, cotisations, contributions …c'’est-à-dire à faire exactement l'’inverse de ce que la cohérence et la logique commanderaient.
 
Tout se passe comme s'’ils ne pouvaient pas concevoir autre chose, comme s’'ils s'’en nourrissaient.
 
Il faut dire que nos gouvernants sont tous issus d’'écoles, où l'’impôt et présenté comme une sorte de remède à tout.
 
 
Une idéologie mortifère
 
Pire : l’'impôt est une idéologie.
 
Et on le constate tous les jours, l'’idéologie est la cause fondamentale de tous les maux de la France : économie, immigration, ultraminorités, européisme…
 
Cette 23è place, cette dégringolade sans fin de notre nation, est l'’illustration parfaite, un symbole, de cette idéologie mortifère.
 
Tels les Médecins de Molière, nos gouvernants UMPS rajoutent de l'’huile sur le feu qui réduit notre pays en cendres.
 
Pour ressusciter notre France, il faut donc changer et faire en sorte que ces incompétents quittent le pouvoir, et définitivement.
 
Les élections arrivent : ne ratons pas cette opportunité.
 
Pat Riotte

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire