vendredi 19 avril 2013

Intercommunalités et Agglomération d'Epinal : les raisons de notre refus


Après la récente fusion des Communautés de communes donnant naissance à l'agglomération d'Epinal et au moment même où les élus peinent à définir les contours de celle de Saint-Dié, le Front National des Vosges tient a éclaircir sa position sur l'agglomération d'Epinal et les intercommunalités en général. 

Si, sur le principe, nous ne pouvons qu'être d'accord avec l'idée de base promettant une mutualisation des moyens et une meilleure coopération afin de soutenir les communes rurales; il semble malheureusement que la réalité soit tout autre.

Dans un pays où le poids du secteur public reste important et les strates administratives conséquentes, il aurait été logique de chercher à diminuer le nombre d'entités politiques.

Néanmoins, le rêve est vite remplacé par la réalité et les chiffres parlent d'eux-mêmes. Quand, entre 1998 et 2008, les communes augmentent leurs effectifs de fonctionnaires de 8%, au même moment les intercommunalités passent de 120000 à 233000 personnes, le tout s'accompagnant aussi d'une hausse vertigineuse de 279% des indemnités des élus locaux.

A titre exemple, si la disparation des communautés autour d'Epinal a réduit le nombre de vice-présidents et présidents, il n'en reste pas moins un coût de 230000€/an pour 1 président et 9 vice-présidents dont le salaire de 4182€ brut mensuel pour Jean Alemani, Président, plus connu pour ces absences aux réunions que son travail acharné … A un certain moment, il faudrait peut-être prendre ses responsabilités et s'appliquer la vision de Lionel Jospin en 2002 …
 
Qui plus est, un poste au Conseil Communautaire n'est pas considéré comme un mandat électif et ne rentre donc pas dans la loi sur le cumul des mandats et donc … des indemnités. Ce qui permet par exemple a Michel Heinrich de toucher comme 1er vice-président 1672€ brut en plus par mois en plus de ses indemnités de Député-Maire.
 
Dans un récent rapport, la réelle fusion des collectivités, la clarification des compétences et la suppression de la clause générale de compétence (qui fait que chacun veut intervenir sur tout et n'importe quoi … d'où le saupoudrage fréquent en France) permettraient une économie annuelle de 10 à 15 Milliards € …. là sont les économies a faire et non pas dans une cure d'austérité qui touche durement les ménages Français.
 
D'autant que la création des intercommunalités n'a fait baisser que de 2000 sur 18000 en 10 ans le nombre de « syndicats » (pour les ordures, la culture …) sans compter les créations nouvelles de SCOT et « Pays ». Le résultat aboutit à un nombre de dépenses de fonctionnement en hausse au détriment des investissements.

Localement, la CAE dotée de 84,4 M€ de budget n'investira que pour 21,1M€ soit seulement 25% du total dont 7 M€ pour la nouvelle Salle des Musiques Actuelles (d'ailleurs une se fera a Epinal mais aussi une a Thaon les Vosges .... dépenses inutiles quand tu nous tiens ...)

 
Jordan Grosse-Cruciani
Secrétaire Départemental du FN Vosges


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire