mardi 19 mars 2013

Tractage sur le Site de l'usine Transcom à Raon L'Etape

Le Front National Vosges soutient a nouveau les salariés de Transcom a Raon L'étape
 
Ce matin du 18 mars, une équipe de militants, emmenée par le responsable de Raon a effectué une opération de tractage sur les deux sites de Transcom à Raon L'étape.
 
Rappelons les faits. Cette société de plateforme téléphonique, comptant 223 salariés, a vu le jour en 1999 sur la commune de Raon L'étape.
 
Ayant malheureusement perdu, au fur et a mesure des années, des clients comme SFR ou tele2, pour ne citer qu'eux, les pouvoirs publics ont cru bon d'injecter dans cette entreprise 4 millions et demi € d'argent public.
 
Les deux autres sites de Transcom en France, à savoir Soissons et Montluçon, sont aujourd'hui dans la même situation avec, en vue, une fermeture pure et simple, sans autre alternative.
 
Le 10 janvier dernier, un redressement judiciaire était prononcé par le Tribunal de Commerce.
 
Le 7 mars, toujours, par le Tribunal de Commerce le verdict tombe: Liquidation judiciaire …
Actuellement, les salariés sont dans l'attente d'une dernière décision, prévue le 21 mars, ayant pour effet la fermeture définitive de ce site courant avril, sachant qu'à ce jour, aucun repreneur potentiel n'est désigné.
 
Les salariés de l'entreprise nous ont fait bon accueil et apprécient notre soutien sachant que notre mouvement s'est toujours opposé à cette stratégie de délocalisation a outrance.
 
 
M Teddy Marie- M Philippe Carpentier – M Kévin Harbourg - M Philippe Camaille


Philippe Camaille
Responsable adjoint chargé des réadhésions et du fichier
Responsable des cantons de Raon et Senones
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire