mercredi 30 janvier 2013

Lettre ouverte aux Pharmaciens - FN

Ci-dessous une copie de la lettre aux pharmaciens envoyé par le FN Vosges.
Cette lettre est envoyée par circonscription. Actuellement, la 1ère circonscription a été faite (les responsables en souhaitant peuvent faire de même pour leurs circonscriptions).

Jordan Grosse-Cruciani



LETTRE OUVERTE AUX PHARMACIENS

Madame, Monsieur

Ces prochaines années vont être cruciales  pour votre profession, prise  entre les dispositions calamiteuses de N. SARKOZY et le sectarisme affiché de Mme TOURAINE à l’égard des professionnels de santé. Il vous faut donc une réelle opposition.
                                            
Depuis très longtemps le « numerus clausus installation » a défini une place des pharmaciens comme élément fondamental de l'aménagement du territoire. Ce sont actuellement 22 416 pharmacies d'officine, comme la votre, qui assurent ce rôle. Rôle d’autant plus crucial dans des déserts médicaux en raison de la désindustrialisation, de la fermeture des services publics et de l’insécurité  des zones urbaines sensibles.
La place du pharmacien dans le système de santé apparaît donc clairement comme un pivot incontournable .

J’œuvrerai donc pour la mise en place urgente des propositions de Marine LE PEN concernant votre profession.

o   Pour le maintien du monopole de la vente des médicaments en pharmacie d'officine : pour des raisons de santé publique, il semble aberrant d'envisager un autre mode de dispensation des médicaments en France.
o   Pour la suppression de la franchise des 0,50 € d'euros par boîte de médicaments instituée par l’équipe Sarkozy,  mesure injuste qui touche les plus faibles (12 % des patients retarderaient leurs achats du fait de cette franchise selon une étude IRDES. 2010). Cette mesure a très peu modifié la consommation globale et a favorisé les grands conditionnements qui eux-mêmes engendrent le gaspillage
o   Pour la suppression de la limitation des remises sur les génériques : la loi Chatel est une loi qui doit régir les relations entre la grande distribution et ses fournisseurs : elle ne doit pas concerner les pharmaciens.
o   Pour l’interdiction de la vente des médicaments sur internet, et je m’opposerai au projet de directive européenne dite « médicaments falsifiés »,
o   Pour lutter contre les  « déserts pharmaceutiques », en étendant le dispositif de pharmacien correspondant. L'installation d'un nouveau prescripteur dans cette zone géographique supprimerait cette disposition.
o   Pour que le pharmacien d'officine, par sa disponibilité, reste le fournisseur des EHPAD et cela en favorisant une proximité géographique entre les EHPAD et les pharmacies
o   Pour la délivrance progressive unitaire du médicament : 13 400 tonnes de médicaments non utilisés sont détruites : Peut-on encore se permettre un tel gaspillage vu l'état de notre pays ? En corollaire, je demanderai la suppression du conditionnement trimestriel, mesure quasiment uniquement à la charge de pharmacie d'officine
o   Pour une aide à la création d'une industrie fournissant du matériel de PDA , assortie d’incitations éventuellement fiscales accordées aux pharmaciens s'en équipant
o   Pour une autorisation de la rétrocession entre pharmacies
o   Pour une accélération de la réforme aboutissant à une rémunération par honoraires, avec une réelle augmentation de l’enveloppe contrairement à l’aumône de Sarkozy, 15 jours avant le premier tour de la présidentielle

Espérant répondre à votre attente et restant à votre disposition, je vous prie de croire, Madame, Monsieur, à l'expression des très sincères salutations.

Jordan Grosse-Cruciani



Lettres aux médecins et aux kinésithérapeutes aussi :
http://www.thaonavenir-fn.blogspot.fr/2013/01/lettres-aux-kinesitherapeutes-et.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire