mercredi 28 novembre 2012

VOSGES - Un nouveau radar vers Saint-Dié-des-Vosges sur la RN59 : les automobilistes véritables vaches à lait !!!

Communiqué de Presse de la Fédération FN des Vosges



Un nouveau radar tronçon sera installé pour des premiers tests en décembre sur la RN 59, à la sortie du rond-point du tunnel vers Saint-Dié-des-Vosges. Deux lignes de radars équipés de lecteurs de plaques sont déjà installées entre les deux ponts sur une portion de 3km. La vitesse à ne pas dépasser se situant à 90km/h. Ce nouveau type de radars se situerait autour d’une vingtaine à l’heure actuelle en France mais les autorités parlent de les développer.

Alors que 2080 radars automatiques étaient déjà en service en 2011 sur le territoire français, cette nouvelle installation s’inscrit dans une logique de traque des automobilistes qui nous donne parfois l’impression que les automobilistes risquent plus que les délinquants de nos quartiers.

Avec 630 millions d’euros récoltés par l’Etat en 2011, les radars privent aussi, du fait du permis à points, nombre d’honnêtes travailleurs ou de ruraux de leur permis de conduire pour avoir dépassé parfois de quelques kilomètres / heure seulement la vitesse autorisée.
Ces radars installés sur les axes les plus rentables (et non les plus dangereux) s'ajoutent encore au prix des carburants, toujours à la hausse, et au récent durcissement par le gouvernement Hollande du malus écologique sur les voitures dites polluantes.
Il faut que cette politique de persécution fiscale des automobilistes cesse. La sécurité routière peut être obtenue bien différemment.

Seuls Marine LE PEN et le Front National proposent :
- La suppression du permis à points (dont l’existence a pénalisé un trop grand nombre de travailleurs et de ruraux)
- Le gel des installations de radars
- La baisse immédiate de 20% des taxes sur l’essence, compensée par une surtaxation des immenses profits des grands groupes pétroliers et gaziers. C’est tout de suite 15 centimes par litre de gagnés.
- Une surtaxation des véhicules collectifs et camions étrangers qui circulent en France. Il est normal que ces véhicules participent eux aussi à l’entretien des routes et à leur sécurisation.
- Que l’état des routes soit une priorité et que l’on rétablisse l’éclairage supprimé sur les voies rapides urbaines.
- La prise en compte des inquiétudes des motards.


Jordan Grosse-Cruciani
Secrétaire Départemental du FN Vosges

Une grande campagne de tractage sur le département sera lancée à l'occasion afin de dénoncer le racket des automobilistes.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire