mardi 23 octobre 2012

Soutien du FN aux Salariés de Cimest à Rupt sur Moselle

Communiqué de Presse en soutien aux salariés de Cimest à Rupt sur Moselle - FN Vosges


       
Sous peu, les salariés de Cimest devront quitter leur usine suite à la mise en cessation de paiement de cette dernière. Néanmoins, ceux-ci ont choisi de ne pas baisser les bras et de se battre par une grêve générale afin d'obtenir des conditions de licenciement décentes. Si on peut évidemment déplorer la fermeture du site, il est encore plus déplorable qu'un groupe comme Plastivaloire qui a réalisé 40 M€ de bénéfices l'année dernière dont 2,7M€ reversés aux actionnaires n'octroie pas aux salariés des primes de départ plus conséquentes.
La direction propose en effet de donner à chaque salarié, la somme de 15000€ (même pas l'équivalent d'une année de salaire !) alors même qu'en 2008, pour les salariés de Dreux, le montant de la prime s'élevait à 10000€/s + 1000€ par année d'ancienneté (avec une ancienneté moyenne de 20 ans, les salariés seraient évidemment gagnants).

Cette crise a Cimest est emblématique d'années de laisser faire de la part des gouvernants qui ne réussissent toujours pas à trouver des solutions crédibles aux fermetures d'usines, plans sociaux et délocalisations qui se succèdent en masse. Cimest, TRW, Faurecia ... les plans se suivent dans les Vosges .... Près de 2 millions d'emplois industriels perdus depuis 30 ans en France, 400000 rien que depuis 2007. Le constat est sanglant et notre industrie, soumise à l’euro fort et à une concurrence européenne et mondiale totalement incontrôlée vit un véritable effondrement .... 

Depuis longtemps, le Front National et Marine Le Pen se sont opposés au dogme ultralibéral dicté par l'Union Européenne et repris par tous nos politiciens de droite comme de gauche. La réindustralisation de notre pays qui passera par un grand plan d'investissements et des protections intelligentes aux frontières doit devenir la priorité en matière d'emploi afin de relancer notre économie. De plus, la restauration de notre liberté monétaire nous donnera des marges de manoeuvre afin de restaurer notre compétitivité; compétitivité qui passera aussi par un fort soutien aux PME-PMI et par un développement de la Recherche et de l'innovation.


Jordan Grosse-Cruciani
Secrétaire Départemental du FN Vosges





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire