mardi 2 octobre 2012

Papeteries du Souche : Clap de Fin ....



Le 11 septembre 2012, le tribunal de commerce d’Epinal décide de placer l’entreprise historique Souche Papers, plus connue sous le nom de papeteries du Souche, en liquidation judiciaire. Ce sont 114 emplois qui partent en fumée.
Un coup dur pour la Vallée de la Haute-Meurthe.
L’entreprise vit le jour en 1820. C’est Emile François Joseph FERRY-MILLION qui s’en porte acquéreur.

En 1829, Monsieur de LIGNIVILLE achète la seconde moitié des parts à FERRY MILLION.

En 1838, Alexis Antoine BOICHARD achète l’établissement. Avec Louis Joseph TEURE et Hippolyte BIS, ils fondent la Société Anonyme des Papeteries du Souche.

Lors de la Guerre 1914-1918, Monsieur SCHUEHMACHER, directeur de l’usine, fait ériger la Vierge de la Délivrance à proximité de l’église d’Anould.

Le 15 novembre 1944, la papeterie est détruite par l’Armée Allemande, puis reconstruite en 1946.

En 1969, les Papeteries de France rachètent les Papeteries du Souche. S’en suit une succession de rachat par divers groupes: AUSSEYDAT-REY (1972), INTERNATIONAL PAPER (1989), puis ADAPACK (2004).

En 2007, ADAPACK dépose le bilan. C’est Green Recovery qui rachète les Papeteries du Souche en conservant une majorité des emplois.

En 2010, l’entreprise est placée en redressement judiciaire puis en liquidation. 168 salariés ont alors été licenciés.

En 2011, 94 des 114 salariés deviennent actionnaires dans la nouvelle holding crée en avril. Hélas, malgré les efforts et les sacrifices financiers de ceux-ci, l’entreprise est placée en liquidation judiciaire.

Entre 2010 et 2012, ce sont près de 300 emplois qui ont disparus.

Le Front National des Vosges réaffirme son soutien à la classe ouvrière du département qui subit de plein fouet les ravages économiques et sociaux de la Mondialisation.

Teddy MARIE
Responsable de la 2ème circonscription des Vosges

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire