vendredi 12 octobre 2012

Braquage à Saint-Dié : Insécurité croissante dans les Vosges


Communiqué du Front National Vosges sur le braquage à St Dié



Dans la matinée du 11 octobre 2012, deux individus encagoulés, gantés et vêtus de noir ont braqué le gérant de l'Intermarché à Saint-Dié. Les deux hommes ont menacé avec une arme et contraint avec violence le directeur à leur remettre de l'argent (celui se retrouvant frappé et aspergé de gaz lacrymogène). Heureusement pour l'établissement, le préjudice semblerait relativement faible.

Le Front National des Vosges dénonce l'agression dont est victime le gérant et la situation d'insécurité permanente dans notre département. L'année dernière, à la même époque, la police arrêtait deux autres individus pour 13 braquages sur la commune. En décembre 2011 encore, un gendarme avait été poignardé dans une grande surface du Thillot.
Ce terrible constat de flambée de l'insécurité n'est que le résultat d'années de laxisme de la part tant de l'UMP que du PS.

Seul le Front National et Marine Le Pen proposent le renforcement des moyens policiers, judiciaires et pénitenciers afin que soit restaurée sur tout le territoire national, la sécurité, première des libertés pour nos compatriotes. La lutte contre la délinquance par le durcissement des sanctions comme la suppression des allocations pour les récidivistes, l'expulsion systématique des criminels étrangers ou l'application de la tolérance zéro doivent devenir la règle et non plus l'exception.
 
 
Jordan Grosse-Cruciani
Secrétaire Départemental du FN Vosges

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire